Wolfgang Amadeus Mozart

LA FLÛTE ENCHANTÉE

Dimanche 14 octobre 2018 > 16h00

 

PALAIS DES FESTIVALS DE BADEN BADEN, 2013

 

DIRECTION MUSICALE : Sir Simon Rattle

MISE EN SCÈNE : Robert Carsen

COSTUMES : Petra Reinhardt

DÉCORS : Michael Levine

LUMIÈRES : Peter van Praet

 

DISTRIBUTION

Tamino : Pavol Breslik

Pamina : Kate Royal

Sarastro : Dimitry Ivashchenko

La Reine de la Nuit : Ana Durlovski

Papageno : Michael Nagy

Papagena : Regula Mühlemann

Première dame : Annick Massis

Deuxième dame : Magdalena Kožená

Troisième dame : Nathalie Stutzmann

Narrateur : José van Dam

Monostatos : James Elliott

Prêtres : Andreas Schager, Jonathan Lemalu

 


Est-ce une oeuvre pour les enfants ? Pour les philosophes ? Ou pour les fous qui sont peut-être l’un et l’autre ? C’est en tout cas un prétexte à se jeter dans un univers imaginaire, avec un gros serpent et des petits oiseaux, un trio de fées et une reine cruelle, des esclaves sombres et des porteurs de lumière (qui sont peut-être des illuminés), un gentil (et beau) prince, une princesse jolie comme un coeur, un garçon rigolo et une fille qui irait bien avec, des péripéties, des rebondissements, des coups de théâtre, des moments de charme, de rires, de sourires ou de frissons… Ici, on est plongé tout à la fois dans une sorte de réflexion écologique, dans une série d’énigmes sans vraies réponses, dans une Nature dont les quatre saisons qu’on voit s’y dérouler cachent peut être quelque chose d’autre que ce qu’elles montrent, dans un tourbillon comme seuls les rêves nous en proposent sauf que, dans ce rêve coloré, tous les personnages chantent, racontent une histoire qui peu à peu nous apprend à devenir adulte, au rythme de la plus belle musique du monde, celle de Mozart. Et la distribution, superlative, sait rendre à ce chef-d’oeuvre et ses multiples facettes, la subtilité et la finesse auxquelles concourt la direction épanouie de Sir Simon Rattle.

INTRIGUE
Le Prince Tamino est chargé par la Reine de la Nuit d’aller délivrer sa fille Pamina des prisons du mage Sarastro, présenté comme un tyran. Guidé par les trois Dames de la Reine, Tamino est surtout accompagné de Papageno, un oiseleur truculent, dont la couardise contraste avec la noblesse et le courage de Tamino : à Papageno revient un carillon et à Tamino une flûte magique – deux instruments qui les aideront dans leur périple. Mais Tamino découvre au cours de son voyage que les forces du mal ne sont pas du côté de Sarastro mais de celles de la Reine de la Nuit. Cette dernière l’a trompé et elle est prête à tout pour se venger de Sarastro, qu’elle déteste. Truffé de mises à l’épreuve, le parcours de Tamino pour délivrer et conquérir Pamina se charge de symboles qui, de scène en scène, les mènent vers l’amour et la lumière, sous la sagesse bienveillante de Sarastro. La Reine de la Nuit et sa suite finissent anéanties. 

Dates

Dimanche 14/10 > 16h00


Durée

2h03 + entracte

Tarifs

Plein : 20 €

Réduit (*) : 15 €

ABONNEMENT :

A partir de 3 opéras

DIRECT et/ou DIFFÉRÉ

Plein : 18 €

Réduit (*) : 12 €

(*) Tarifs réduits applicables pour les titulaires de la carte La Pléiade, les abonnés du théâtre de Cachan, les moins de  27 ans et les étudiants.


Consultez nos tarifs